Semaine 11: Mon humeur

Bonjour à tous, cette semaine j’ai tellement peu de temps pour moi que parfois j’ai du mal à savoir encore où j’habite. Je tenais cependant à exprimer ma gratitude pour tout ce que je suis en train de vivre, les changements qui s’opèrent mais aussi exprimer ma gratitude envers les gens que je rencontre à l’heure actuelle. Ils me donnent de la force, l’envie de continuer dans ce que je suis en train d’entreprendre. Merci à vous, nous allons grandir ensemble et faire de très belles choses.

Voici alors juste un petit post sur mon humeur de maintenant.

Je vous souhaites une magnifique semaine

Advertisements

Semaine 10 : Persévérance

La seule façon de ne pas reculer est de continuer à aller de l’avant.

Je sais, cela peut paraître téléphoné comme phrase mais il est important de ne pas se donner la permission d’abandonner quand quelque chose ne fonctionne pas comme vous le voulez.

On peut bien sûr se dire : ok, je fais une pause mais : redémarrez et faites toujours ce pas de plus vers l’avant qui vous emmène vers vos rêves et objectifs.

Pour ma part, en ce moment j’ai beaucoup de choses à mettre en place et je sais que j’ai du retard par rapport aux objectifs datés que je me suis fixé. Il peut y’avoir des hauts et des bas, seulement je sais aussi que si je me laisse aller, je peux tomber or je ne veux pas me contenter de cette moyenne, ou malheureusement tant de gens  laissent la vie décider pour eux.  J’ai décidé d’avoir cet état d’esprit des 2% de la population. Alors si je fais un pas qui ne mène nulle part, j’en fais un autre, et un autre encore. En vérité, il n’est pas trop difficile d’avancer un pas à la fois. J’érige mon château fort, pierre par pierre, sachant que les petits efforts répétés viennent à bout de toute entreprise. Et puisque j’ai choisi de vivre selon une “Intention”  et non selon “Les méthodes” ….

 

J’ai aussi depuis longtemps décidé de ne ne laisser ni les déceptions ni les pensées négatives programmer ma vie. Je les surveille comme un chat surveille une souris. Je choisis!!! ma vie et mes objectifs sont clairs, affûtés, précis.

Mais si vous êtes éparpillés, tel un sculpteur qui commence une œuvre et qui change d’idées toutes les 15 minutes, quel résultat aurez-vous à votre avis ?

Seulement, la connaissance ne s’applique pas seule. Alors prenez conscience de vos pensées car ce sont elles qui modèlent votre vie. Vous devenez ce que vous pensez.

Voici un de mes souvenirs que je chéri : exemple :Lors d’un de mes voyages en Argentine, je me suis retrouvée un jour en plein milieu d’un semi désert, seule, avec un sac à dos de 22 kgs sur le dos. Je n’en menais pas large, une personne me dit que je dois faire 10kms à pied pour prendre un bus qui partait 5 heures plus tard et qui m’aurait permis de dormir dans un lieu décent et de pouvoir manger. J’étais mal mais je n’ai pas laissé cet état de désespoir m’affliger, au contraire, j’ai focalisé sur un moment heureux de ma vie, j’ai pensé à la chance que j’avais d’avoir une famille qui pensait à moi, qui m’aimait. Et je croyais en ma chance. Une heure plus tard, une voiture avec un couple dedans s’est arrêté à ma hauteur, m’a pris en stop et m’a accueilli chez elle pendant 4 jours. Je ne pourrais jamais oublier ces moments.

Quand vous avez une pensée négative qui vous vient à l’esprit, il ne tient qu’à vous de la remplacer par une pensée positive. Soyez ce chat à l’affût!!. Observez-vous et prenez conscience de vos émotions.

Aujourd’hui, je suis semblable à la pluie qui érode les montagnes, à la fourmi qui dévore un tigre, à l’étoile qui éclaire la terre. Je ne permets pas non plus que ma réussite d’hier m’endorme aujourd’hui dans un sentiment de suffisance, car c’est là le principal fondement de l’échec.

Je ne suis pas une brebis, je suis un lion et je refuse de parler, de marcher et de dormir avec la brebis. Je fais toujours un pas en avant car je m’engage envers moi-même mais aussi envers toutes ces personnes qui comptent sur moi et me font confiance pour atteindre les objectifs qu’ils se sont fixés. Nous montons ensemble les marches du succès avec ces valeurs d’intégrité, de transparence, et de relations humaines fortes.

 

Très belle semaine à vous.

 

Semaine 9 : Créer une nouvelle réalité pour soi-même

L’esprit est le seul endroit où nous pouvons créer une nouvelle réalité.

Nous sommes ce que nous pensons.

Savez-vous que 100 kg de savoir vaut moins que 1 gramme d’action ?.

2 Obstacles majeurs nous empêchent souvent de faire ce que nous désirons :

–  1) Il semblerait que nous soyons pour la plupart d’entre nous atteint de routinite aigue (livre : « ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une » de Raphaëlle Giordano). Cela se traduit comme suit : baisse de motivation, difficulté à être heureux, lassitude….

Sans être en dépression, on peut ressentir malgré tout une sensation de vide, et traîner la désagréable sensation d’avoir tout pour être heureux sans avoir la clé pour en profiter. Ce qui entraîne un nombre croissant d’analphabètes du bonheur sans parler de l’illettrisme émotionnel. C’est juste incroyable !!!!!! Il est sûr que ce n’est pas à l’école que l’on nous apprend à être heureux.

Heureusement, ce n’est pas une fatalité, on peut toujours choisir de vivre pleinement notre existence tout en libérant progressivement son cerveau de cette asphyxie d’ondes négatives.

– 2) La négativité est inscrite dans nos gênes depuis des milliers d’années.  c’est ce que l’on appelle l’instinct de préservation. Quand j’ai appris cela, j’ai eu un choc. Nous sommes génétiquement prédisposés à la négativité !!!! Alors bien sûr, cela devient un frein quand il est question de changement. Mais n’oubliez pas ‘rien n’est permanent, sauf le changement’.

Nous sommes des êtres humains physiquement et chimiquement émotionnels, ce qui peut constituer une limitation lorsque nous ne faisons qu’accéder aux mêmes émotions et attitudes tous les jours sans faire quoique ce soit pour changer ou évoluer dans notre vie. Notre corps, comme précédemment mentionné dans une précédent article, créé des neuropeptides qui correspondent à des sentiments et émotions spécifiques. Au fil de la vie, nous devons accro à ces émotions et sentiments et lorsque que nous décidons de changer notre manière de faire ou de penser, ces neuropeptides n’acceptent pas le changement.

La seule solution est de créer de nouveaux neuropeptides en changeant notre manière de penser et en apprenant à contrôler notre état émotionnel. Nous devons nous observer.

Maintenant, commencer par mettre vos préjugés et croyances extérieurs au placard.

La plupart des choses qui vous arrivent dans la vie dépendent de ce qui se passe dans votre esprit.

Vous avez le choix entre broyer du noir et broyer du rose ; votre subconscient ne fait aucune différence.

Vous êtes l’auteur de votre propre vie !!! Alors, posez-vous 15 minutes au calme, demandez-vous ce que vous voulez dans la vie et ECRIVEZ-LE, car ce qui n’est pas écrit n’existe pas.

– Quelles sont les choses dont je veux me débarrasser dans la vie ?

– Qu’est-ce que je souhaite pour moi ? Sincèrement.

– Pourquoi est-ce si important pour moi ? Listez au moins 5  éléments.

– Quelles sont les conséquences pour moi de ne pas avoir ce que je souhaite ?

– Qu’est-ce qui m’empêche de commencer à entreprendre des actions pour avoir ce que je souhaite.

– Par où je peux commencer ?  10 petits pas valent mieux qu’un grand pas.

– Est-ce que j’en ai vraiment envie ou seulement besoin ?

– Si je commence à faire des petits changements, quel est le pire qui puisse m’arriver ?

– Si je commence à faire des petits changements, quelles sont les bénéfices que je pourrais en retirer ?

« Le changement est une porte qui ne s’ouvre que de l’intérieur » Tom Peters

Soit votre futur reste un étranger, ou soit il devient votre meilleur ami. Soit vous continuez à vivre en regardant toujours votre montre, ou soit vous suivez votre boussole interne afin d’atteindre votre but, en accordant plus d’importance à ce que vous dit votre cœur.

Quand une pensée négative vous vient à l’esprit, changez la direct en pensant à quelque chose de positif, un moment agréable.

Je vous souhaite une magnifique semaine.

Si certains d’entre vous veulent échanger leur expérience avec moi sur ce petit exercice, je serais ravie de le faire.

 

Semaine 7 et 8 : Un pas à la fois

Souvent, quand on a un projet qui nous tient à cœur, nous pouvons vite nous sentir débordés. Un milliard d’idées nous viennent en tête, toutes ces choses à mettre en place, sans compter nos autres obligations de la vie quotidienne et BOUM !! on a du mal à savoir par où commencer.

Le fait est, que nous sommes aujourd’hui dans une société micro-ondes, où les gens veulent un résultat instantané et sont dans l’impatience. Cet impatience est notre principal ennemi.

Vous savez, j’espère, que ce modèle mène à l’échec dans 99% des cas. Personne n’a jamais mangé un bœuf d’une seule bouchée.

Dans le même temps, nous avons 86,400€ dans notre compte en banque chaque jour qui s’amenuise au cours de la journée et dans lequel il ne reste plus rien au bout de 24h. Je parle ici de la banque du temps.  86,400 secondes.

On ne peut pas contrôler le temps, mais on peut contrôler ce que nous voulons en faire, n’est-ce pas ?

Cela commence par un Pas, ce 1% chaque jour qui peut nous sembler minime mais qui est d’une valeur inestimable si on y met 100% de nous-même.

L’important est de savoir ce que tu ressens, et ce que tu veux accomplir dans la vie. Il y’a trop de gens qui font les choses sans savoir vraiment ce qu’ils font, ni ou cela les mène. Veux tu être ce genre de personne ?

Si tu penses que tu as quelque chose à donner, que tu as un don où une envie qui te prends au cœur, aux tripes, alors il n’y a rien que tu ne puisses pas accomplir. Donne chaque fibre de ton être dans ce que tu veux être car le désir n’est pas suffisant. Ne recherche pas les conditions extérieurs, mais écoute tout ce qui se passe à l’intérieur de toi. C’est de cet endroit que tout démarre.

Si tu fais ce que tu aimes, le temps passera à une allure incroyable certes mais sera aussi ton allié. Si tu fais quelque chose que tu n’aimes pas, le temps sera comme une chaîne à tes pieds.

Dans tout projet qui te tient à cœur, félicites de ces 1% que tu fais chaque jour. Car c’est la somme de ces pas, de ces petits détails, dont émanera tes résultats.

Chaque chose que nous faisons est un CHOIX et les choix que nous prenons ont des CONSÉQUENCES. 😊 A nous de faire les bons choix.

Bonne semaine.

 

Semaine 6 : Quel est la taille de vos rêves?

Nous savons tous que nous sommes des êtres d’habitudes. De fait, quand quelque chose de nouveau arrive dans notre vie ou que nous voulons que notre vie change, on a cette appréhension, ces questionnements, ces doutes et les fameux : ET si……

Mais, ET SI on se remémorait notre vie quand nous avions 10 ans, avec ces rêves pleins les yeux qui n’étaient jamais assez grands, ces rêves qui nous emmenaient très loin en imagination et sur lesquels on pouvait passer des heures. C’était comme des lego qui prenaient forme où chaque détail avait son importance. Vous vous souvenez ? 😊

Quelle est la taille de vos rêves aujourd’hui ? Un ballon ou pire encore, un caillou ?

OK, nous avons une vie de travail, de famille peut-être et d’obligations surtout. Est-ce pour autant que l’on doit vivre selon les circonstances. De plus en plus d’entre nous choisissent de vivre selon ses envies, ses Décisions, selon ce que son cœur lui indique.

En vivant à l’étranger, j’ai redécouvert ce que signifiait l’humanité, l’amour, le partage, la bienveillance, la bonté à son plus haut niveau. Dés lors, je n’avais plus envie de cacher mes convictions, mes valeurs et mes désirs. La liberté est l’élément le plus important qu’il nous soit donné et nous avons le contrôle sur une chose : ‘ce sont nos pensées’. Et c’est un muscle qu’il faut réapprendre à découvrir.

Alors oui, il y’aura des moments d’anxiété, de crainte, de doutes car nous sortons de notre fameuse « zone de confort ». C’est normal !!!! Cela fait partie du processus, n’essayez pas d’y échapper. Il faut juste apprendre à l’observer, à s’observer, puis à l’accueillir et traverser les étapes avec. C’est comme apprendre à prendre à faire du vélo. On tombe, on se relève.

Alors aujourd’hui, quel est la taille de vos rêves ? 

Semaine 5 : A quoi sommes nous dépendants?

Avez-vous déjà été en présence d’une personne qui râle tout le temps, d’une personne qui critique tout ou qui se lamente souvent en disant ‘mais pourquoi ça m’arrives à moi’ ? La réponse est oui, cela ne fait aucun doute 😊. Et vous vous demandez surement mais qu’est-ce qui fait que cette personne est ce besoin quasi quotidien d’être dans cet état ?

La réponse va peut-être vous surprendre mais nous sommes tous accros. Oui vous avez bien lu, nous sommes tous accros aux 40 milliards de peptides présents dans notre corps et principalement dans notre cerveau.

Une pensée déclenche 40 milliards de connections !!!, ce qui déclenche des émotions qui vont-elles même engendrer des croyances. Nous Vivons, Pensons et Agissons en fonction de ces croyances.

Nous en avons fait notre réalité, et ce n’est pas toujours pour le meilleur. Ce qui est le plus dur, c’est que nous sommes accros à ces émotions que nous avons ressenties un jour. Bien sûr, cela ne nous a pas sautés dessus du jour au lendemain. Nous avons tous un vécu : l’environnement familial, travail, foyer, social où nous avons reçu d’innombrables impressions, préjugés, idées qui ont été acceptés et intégrés par nous-même.

Petit à petit, cela s’est infiltré dans toutes les parcelles de notre corps, a forgé notre personnalité et caractère. Le puzzle s’est construit. Et quand ces peptides n’ont pas ce qu’elles veulent (les émotions auxquelles elles sont habituées), elles envoient un signal au cerveau afin de réclamer leur dose quotidienne.

Est-ce irréversible ? heureusement NON !

Faites l’expérience :

  • Si vous avez une personne en face de vous en train de râler, demandez lui de s’arrêter net et de PENSER de suite à un souvenir agréable pendant 30 secondes et regardez son visage se métamorphoser.
  • Si vous avez quelqu’un en train de se lamenter sur quelque chose, demandez lui de s’arrêter net et de sourire pendant 15 secondes et regardez ce qui se passe.

ET vous, à quoi êtes-vous dépendant ? Prenez le temps de vous observer vous-même quand vous avez des émotions qui ne vous conviennent pas. Vous risquez d’être surpris

 

La suite, la semaine prochaine…

 

Semaine 4 : Parce que…. Vous le valez bien

Parce que… Nous le valons bien

Aujourd’hui, nous sommes de plus en plus en quête de sens. Nous désirons bien sur trouver un équilibre entre le travail, notre vie personnel mais nous voulons aussi amener ce plus dans nos vies, ce plus qui fait de nous des personnes accomplies, des êtres heureux.

Seulement voilà, pour la plupart,’ nous sommes ignorants de nos propres envies’.

Alors pourquoi est-ce si compliqué d’affirmer ce que nous voulons réellement ? L’une des premières réponses qui me vient à l’esprit est : parce que nous ne prenons pas le temps de se poser et de se connecter avec soi-même.

 

 

Pourtant, on prend bien le temps d’aller travailler pour construire les rêves d’un autre, on prend bien le temps de remplir des tonnes de paperasses qui nous agacent, on a bien pris le temps d’aller à l’école pendant des années, pour apprendre des choses qui ne nous plaisaient pas forcément. Quel était le dernier moment où vous avez pris du temps pour vous-même, à donner plus de sens à votre vie ?

En dessous de toutes ces couches de ciment qui nous ont été imposés par l’école, les médias, nos parents, sans compter l’opinion des autres, ceux qui vous brident dés que vous rêvez à quelque chose pour vous-même. En dessous de toutes ces couches, se cache de l’or. Cet or, ce sont vos rêves les plus profonds. Cet or, ce sont des projets que vous n’avez jamais osez réalisés. Cet or, c’est votre cœur qui vous parle et qui essaye de se frayer un chemin au-delà de votre raison, et de vos SI…..Mais.

Reprenez le temps de vous écouter, car vos rêves vous appellent. Vous le valez bien.