Semaine 3 : Se plaindre ou se prendre en main?

Charles Hannel : « Éliminez toute tendance à vous plaindre des conditions passées ou présentes de votre vie car il n’appartient qu’a vous de les changer et de les rendre conformes à vos désirs ».

C’est assez puissant comme phrase, n’est-ce pas ? Pourtant, la majorité des gens ne pensent même pas à réfléchir dessus.

On nous a tellement dit : tu ne peux pas faire ça. C’est compliqué tu sais. Mais si ça ne marche pas, oui mais le PROBLEME est que ……

Aujourdh’ui, avant même de réfléchir à un projet qui nous tient à cœur, une alerte dans notre cerveau se déclenche, nous ramenant à tous ces doutes, et aux pseudo conseils de votre entourage. Ça vous parle ?

Très bien, alors, bonne nouvelle car vous avez tout en vous pour changer cela. L’esprit est créatif. Toutes les expériences que nous vivons sont le résultat de notre manière de penser.

Je m’explique : vous avez une pensée ; celle-ci déclenche des émotions ; ce qui va vous amener à avoir une croyance ; et le résultat de cette croyance va vous pousser à l’action ! Vous comprenez ?

Est-ce facile ? Non. Est-ce possible ? Oui. Pour changer les résultats, vous devez changez votre manière de penser car notre monde extérieur (ce que nous avons) est le reflet de notre monde intérieur (ce que nous pensons).

Arrêtez de vous concentrer sur les actions : Je ne comprends pas, je fais ça mais ça ne marche pas ☹. C’est normal !!!!!! IL faut commencer par changer votre mode de pensée, la personne que vous êtes, car c’est à cet endroit, à l’intérieur de vous, que tout débute.

 

AVOIR CONSCIENCE DE CELA EST LE DÉBUT DU CHANGEMENT

 

Advertisements

Semaine 2 : Intention versus méthode

Vous est il déjà arrivé d’être amoureux de quelqu’un qui habitait loin de chez vous? Si la réponse est oui, vous vous souvenez surement que peut importe la distance, vous trouviez toujours un moyen pour le voir 🙂 , n’est-ce pas? Vous aviez une INTENTION et, par enchantement les méthodes vous venaient naturellement. Votre esprit vous fournissait à ce moment précis tous les moyens d’y arriver. Et vous fonciez.

Aujourdh’ui, on a tendance à fonctionner à l’envers; à ne se préoccuper que des méthodes.  Et là, c’est un cauchemar, on se rajoute des limitations à nos limitations.

 

Pourtant, on est tous d’accord que pour obtenir une fleur, on doit d’abord avoir un bulbe. On n’a jamais pris une fleur pour qu’elle devienne un bulbe. Donc, on commence de l’intérieur pour avoir un résultat à l’extérieur.

l'intention en français Une intention est quelque chose que ‘NOUS VOULONS’ , un idéal. Elle commence par germer en vous et le désir devient si fort que cette graine ouvre  la porte ouverte à l’imagination, à tous les outils, toutes les ressources dont vous pourriez avoir besoin afin de parvenir à votre but.Vous n’avez juste qu’a écouter tous les outils qui vous viennent à l’esprit, les accueillir, et les mettre en place.

Alors:  essayez. Pensez à quelque chose et dites moi ce qui vous est plus facile ‘ avoir l’intention de… ou pensez aux ‘méthodes, le comment de’ . Ce n’est qu’une juste inversion d’un mode de pensée mais les résultats quant à eux font toute la différence.

 

Semaine 1 : C’est reparti

Qu’est ce que veut dire faire quelque chose pour soi ?

Pour moi, c’est avant tout avoir conscience que, quelle que soit la vie que nous avons, nous pouvons modifier des éléments qui ne nous conviennent pas, en améliorer d’autres et aller vers des horizons inconnus simplement parce que nous en avons le profond désir.

Et c’est de ce point ci que tout démarre. Peu importe d’où tu pars, peu importe le temps que cela prendra. A partir du moment où tu désires vraiment quelque chose, tu te mets déjà dans un schéma de pensée créatif. tu ne cherches pas à savoir “COMMENT FAIRE” car des actions lancés comme ça, sans but ne servent à rien mais tu regardes au plus profond de toi même et tu écoutes:  ‘Pourquoi je veux faire ceci, qu’est-ce qui me pousse’ ‘ Quand je pense à mon projet, mes envies , quelles sont les émotions que je ressens ‘. C’est ce schéma qui te poussera à l’action.

Maintenant, il y’a un mais. Depuis que nous sommes enfants, nous n’avons eu de cesse que d’être guidé pour apprendre des choses qui ne nous plaisent pas forcément, nous avons été conditionnés par tout un environnement direct et indirect et nous avons petit à petit laissés s’éteindre nos envies, notre envie de découverte et notre imagination.  Nous sommes devenu l‘esclave de nos habitudes.

Pour toute personne qui désire faire évoluer sa vie; une condition qui n’est plus agréable ni acceptable; le premier pas est de changer de mauvaises habitudes et les remplacer par de bonnes habitudes.

En d’autres termes, commencer à  arracher les mauvaises herbes qui vous déplaisent et semer ces graines qui vous ressemblent.